GENDRON MARIE

27 ans

France

ST MARC SUR MER (44)

En couple

ingénieur structures composites

http://www.marie-gendron.fr Voir les médias du skipper
930_gendron_0021.jpg

Construction main, construction cœur

La Mini de Marie, jeune femme à l’énergie débordante, c’est d’abord l’aventure d’une construction d’un bateau pas comme les autres : un prototype construit dans les règles de l’art, de ses mains et avec son cœur. Une entreprise rondement menée par cette navigatrice de 27 ans qui pendant cinq ans, de 2012 à 2017, a relevé l’immense défi de donner naissance à son bateau. Ce challenge de taille a débuté à l’IUT de Nantes, où Marie alors étudiante en matériaux composites a implanté son projet, permettant à un groupe d’élèves de mettre la main à la pâte en carbone pour donner forme à la coque, aux cloisons et au roof d’un plan Guillaume Verdier. Excusez du peu !

« Je rêvais de posséder un petit bateau à moi. Mais sans argent, étant étudiante, difficile d’acheter, alors autant construire ! Et puis un proto, c’est toujours plus beau et plus rapide, » explique simplement Marie. « Le chemin était long. Mais en septembre 2017, deux ans avant le départ de la Mini, j’ai vécu la mise à l’eau de ce bateau fait de mes propres mains comme une naissance. Rien que pour ça, ça valait la peine d’aller jusqu’au bout du chantier ! »

Au regard de la motivation de Marie et de sa capacité à déplacer des montagnes, on ne s’étonne pas que le célèbre architecte lui ait confié ses plans. On comprend aussi pourquoi Etienne Bertrand, lui-même architecte et constructeur de nombreux Mini.650, ait volontiers plongé à son tour dans cette belle histoire pour aboutir, aux côtés de Marie, la construction de ce prototype prometteur et novateur.

Aussi bien entourée de ce grand spécialiste des petits bateaux et des enseignants chercheurs du laboratoire bordelais I2M, Marie a poursuivi son engagement, qu’elle a poussé loin dans une démarche environnementale. Son Mini atypique, bel ambassadeur sur l’eau du développement durable, comprend en effet des pièces en carbone recyclé (la porte, la barre…) « L’économie circulaire est une valeur clef de ce projet. Il met l’accent sur les enjeux auxquels se confronte la construction navale et la nécessité de trouver de nouvelles solutions plus respectueuses de l’environnement, » justifie cette navigatrice au tempérament d'entrepreneuse qui n’a pas fini d’étonner son monde. Fort de ses convictions, son projet a d’ailleurs rejoint depuis peu la campagne « Ocean As Common » de Catherine Chabaud, elle-même ancienne « ministe ». Une belle reconnaissance pour Marie, dont le meilleur reste à venir sur une grande traversée méritée à la barre de ce Mini qui lui ressemble tant.

Palmarès nautique

2011 : premières compétitions en voile légères (1ère de la Catagolfe)
2012 : lance la construction de son mini
2014 : plusieurs convoyages en Mini 6.50, Multi50 et Figaro Bénéteau 2
2015 : sportive Haut Niveau Espoir (J80)
2016 : premières régates en Mini 6.50
2018 : 5ème du Championnat de France Mini 6.50