Skip to content
14192

Julie Simon (963 – DynaMIPS), quatrième Série à Santa Cruz de La Palma : « Contente et à la fois un peu frustrée »

Julie Simon a franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la 23e édition de la Mini Transat EuroChef en quatrième position chez les Série ce vendredi 8 octobre à 21h35 min 33s (heure de Paris). La skipper de DynaMIPS a ainsi mis 11 jours 07 minutes et 05 secondes pour boucler les 1 350 milles du parcours entre Les Sables d’Olonne et Santa Cruz de La Palma. Son écart avec le premier est de 1 jour 06h 29 min 59 sec.

 14198

« Ça s’est bien passé pour moi. J’ai plutôt bien navigué tout le long. Il y a eu une première phase où on était tous dans la bataille et c’était trop cool d’être au contact. On a été une douzaine à avoir pris la première place un peu à tour de rôle entre le départ et le cap Finisterre qu’on a passé tous ensemble. L’étape a été un peu bizarre. Je suis trop contente d’être 4e mais aussi un peu frustrée que ça se passe dans ce contexte. Lorsque qu’on a tous fait le choix de faire escale, moi je n’avais aucun problème technique. C’est vrai qu’on aurait pu continuer mais on s’est arrêté dans l’optique de faire attention au groupe. C’était avant tout pour prendre soin des uns et des autres, vraiment dans une démarche de bienveillance. C’était un moment très convivial à Baiona. On a dormi dans des lits chauds et on s’est douché. Ça a été l’aventure dans l’aventure. Au final, j’ai l’impression de rentrer de convoyage car j’ai été toute seule pendant quatre jours. J’ai quand même envoyé des manœuvres et je suis restée à fond sur le plan stratégique, mais j’ai l’impression d’avoir tout fait à l’envers. J’ai toutefois appris plein de trucs et j’ai tiré plein d’enseignements. J’ai hâte de regarder la cartographie et débriefer mais je pense que j’ai eu du bol en quittant la Galice. Derrière, il n’y a que Hugo Dhallenne qui m’a bien atomisée et qui a su faire les bons choix tactiques ».

Mini
Nous suivre :

New title

New title