Skip to content
14632

Gaël Ledoux (886 – HALTOFLAME – ILOTS.SITE), 19ème Série : « Le but, c’est de gagner contre les copains »

Gaël Ledoux a franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la 23e édition de la Mini Transat EuroChef en 19ème position chez les Série ce samedi 9 octobre à 12h41'40" (heure de Paris). Le skipper de HALTOFLAME – ILOTS.SITE a ainsi mis 11 jours 21 heures 11 minutes et 40 secondes pour boucler les 1 350 milles du parcours entre Les Sables d’Olonne et Santa Cruz de La Palma.

 14693

« On a décidé de se dérouter ce qui, en termes de performance, n’était pas le choix le plus judicieux. En revanche, j’avais déjà fait escale à Baiona. Je savais que c’était tout près de la mer, pas comme à Vigo où on perd 10 milles de ria pour rentrer. Je savais aussi qu’on pouvait arriver quelles que soient les conditions. On en a discuté tous ensemble à la VHF. On était bien une quinzaine je pense. Moi, je n’étais pas du tout parti dans l’idée de m’arrêter. Dans ma tête, c’était clair que non mais j’ai entendu tous les petits copains qui voulaient tous s’arrêter. Je me suis dit que c’était naze de continuer tout seul. Le but, ce n’est pas de gagner, c’est de gagner contre les copains ! Pour le reste, j’ai plutôt bien navigué. Sur la première partie du parcours, j’ai été en tête deux fois. J’ai pris des milles puis j’en ai reperdu. J’ai été bien embêté avec cette histoire d’orques. Elles ont bien joué avec mon tableau arrière. Il était bien défoncé. Du coup, à l’escale, j’ai passé deux jours à strater au lieu de regarder la météo. Je suis reparti sur les rotules. Vu que j’étais un peu conscient de ça, j’ai attaqué et je l’ai parfois fait dans des coins où il n’y avait pas forcément de raison de le faire. Après, ça a été un enchainement logique : énervé, j’ai réattaqué, puis j’ai refait des conneries… bref. Je suis content d’arriver. J’en avais un peu marre à la fin mais je n’ai jamais été malheureux. Il a fait beau et là, à La Palma, on m’a accueilli au top ! »

Mini
Nous suivre :

New title

New title