Skip to content
13762

Exploiter au mieux les variations du vent

Alors que Melwin Fink, le leader de la flotte des bateaux de Série, est attendu ce jeudi entre 15 et 17 heures, sur la ligne d’arrivée à Santa Cruz de La Palma, le gros de la flotte de la 23e Mini Transat EuroChef continue de composer au mieux avec le flux de nord-est très instable qui l’accompagne sur la route des Canaries. Que ce soit à la latitude du Sahara occidental pour les leaders ou à celle de Lisbonne pour les retardataires, les solitaires tirent des bords sous spi. Comme hier, le but du jeu pour les uns et les autres reste de réussir à être bien en phase avec les éléments, puis à déclencher les empannages aux bons moments. Hugo Dhallenne (979 – YC Saint Lunaire) semble particulièrement à l’aise dans cet exercice et continue à la fois de grappiller des milles sur les deux leaders, Melwin et Christian Kargl (980 – All Hands on Deck), puis de creuser l’écart sur le reste de ses concurrents dont les vitesses sont globalement très disparates. Pour l’heure, les Ministes positionnés les plus à l’Est bénéficient d’un peu plus de pression que ceux décalés plus à l’ouest. De fait, le vent souffle entre 10 et 20 nœuds selon les zones. Quoi qu’il en soit, tous sont toujours dans les temps des routages d’hier et les ETA (estimations d’heures d’arrivées) restent inchangées. Les faits de course à noter ce jour ? Victor Turpin (850 – Pays d’Iroise) est confronté à des soucis de barre mais poursuit sa route. Pour ce qui la concerne, Lina Rixgens (982 – Avanade), qui fête aujourd’hui ses 27 ans, déplore une avarie de safran, mais s’accroche.

 13002
Mini
Nous suivre :

New title

New title