Skip to content
15284

Cyril Oms (591 – Fantomas), 51ème Série : « Difficile de retourner sur terre après avoir goûté à tout ça ! »

Cyril Oms a franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la 23e édition de la Mini Transat EuroChef en 51ème position chez les Série ce dimanche 10 octobre à 7h55'22" (heure de Paris). Le skipper de Fantomas a ainsi mis 12 jours 16 heures 25 minutes et 22 secondes pour boucler les 1 350 milles du parcours entre Les Sables d’Olonne et Santa Cruz de La Palma.

 15300

« Je suis super content d’être arrivé à bon port parce que j’ai eu pas mal de problèmes techniques et la météo a été assez difficile. Il y a eu une bonne décision de la part de Denis Hugues d’arrêter la course, c’est certain. Si on fait la Mini Transat, on n’est pas dans l’apologie du principe de précaution mais il ne faut pas non plus prendre des risques physiques inconsidérés. La Direction de course a su placer le curseur au bon endroit et ça donne confiance pour continuer à faire du Mini 6.50 avec des gens qui encadrent aussi bien. Bravo à l’organisation. Pour l’instant, c’est vraiment une grande partie de plaisir pour moi, même si ça a été un peu dur parce que je n’ai plus eu d’énergie pendant une grosse partie de la course et que j’ai cassé mon bout dehors. A cause de tout ça, j’ai été beaucoup plus lent et j’ai dû dormir en me mettant à la cape. J’espère que la deuxième étape sera de meilleur augure. Toutes les choses qui ont cassé ne peuvent plus casser si on les répare, donc c’est bon. Je n’avais jamais vu d’orques et j’avoue que c’était très émouvant d’en voir nager. Contrairement à certains, moi elles ne m’ont pas attaqué. J’ai coupé le sondeur et le pilote tout de suite. C’est l’un des plus beaux souvenirs de ma vie pour l’instant. Les belles glissades au portant ont aussi été extrêmement excitantes. Elles ont duré des dizaines et des dizaines de milles, chose que l’on ne peut pas faire quand on navigue en côtier. Là, on surfe vraiment pendant presque des jours. C’est assez jouissif et je vais avoir du mal à m’en passer après. Il va falloir soit continuer, soit trouver autre chose. C’est difficile de retourner sur terre après avoir goûté à tout ça ! J’ai hâte que ça recommence ! »

Mini
Nous suivre :

New title

New title