Skip to content
15342

Antoine Bos (825 – Rhino), 53ème Série : « Un problème de safrans la deuxième nuit »

Antoine Bos a franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la 23e édition de la Mini Transat EuroChef en 53ème position chez les Série ce dimanche 10 octobre à 11h24’20 (heure de Paris). Le skipper de Rhino a ainsi mis 12 jours 19 heures 53 minutes et 20 secondes pour boucler les 1 350 milles du parcours entre Les Sables d’Olonne et Santa Cruz de La Palma.

 15362

C’est top d’arriver sous des conditions comme ça. C’est vraiment génial de passer enfin la ligne et de voir La Palma. Ça fait quand même plus de dix jours qu’on est partis. La première étape ne s’est pas passée aussi bien que ce que j’aurais voulu. J’ai eu un problème au niveau de mes safrans la deuxième nuit, dans la baston. J’ai dû me mettre à la cape, réparer et avancer à vitesse réduite jusqu’à La Corogne. Ça m’arrangeait qu’on s’arrête. Ça n’a pas été facile de se remettre dans la course parce qu’il y avait un deuxième front qui passait. On a gambergé sur la météo. Et je ne m’en rendais pas compte avant, mais c’est compliqué de ressortir de La Corogne parce que c’est du près jusqu’à la pointe. Mais bon, on a mangé des pizzas, des burgers, bu quelques bières. On ne va pas se plaindre non plus, il y a pire ! Après j’ai fait la course avec le petit peloton de queue, les éclopés. Sinon, j’ai bien géré la solitude. Je n’ai pas été seul trop longtemps même si je n’ai vraiment vu personne pendant trois jours. Ensuite, j’ai recroisé Loïc Moisand de Stratos et on a navigué bord à bord pendant quelques jours. Là il faut que je vérifie tout. Il y a peut-être quelques trucs qui ont cassé dans le mât, la bôme. Je ne sais pas si c’est grave ou pas, mais rien de dramatique. Mon bilan : je suis trop content d’être là car j’étais en liste d’attente. Et j’ai eu la chance de ne pas avoir à m’arrêter et à abandonner complètement. C’est super !

Mini
Nous suivre :

New title

New title