Skip to content
14627

Victor Turpin (850 – Pays d’Iroise), 11ème Proto : « Il a fallu prendre ce qu’il y avait à prendre »

 14673

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Ça a été une étape vraiment bizarre. J’ai été malade 48 heures au début et ça a vraiment été dur. Après le cap Finisterre, on s’est arrêté à Baiona. J’étais troisième du petit groupe mais ensuite ça a été cata. On a été plusieurs à rester coincés, coincés, coincés pendant que d’autres partaient. Psychologiquement, ça a été un peu dur. Ensuite, il a fallu faire abstraction du classement et prendre ce qu’il y avait à prendre. J’espère que la deuxième partie va me donner des motifs de satisfaction et d’espoir. On verra. C’est la vie, c’est la course, ce n’est pas grave. On se met en difficulté. A nous de gérer. Il y eu plein de moments difficiles mais aussi de très bons. J’aurais évidemment préféré être dans les mecs qui passent ou les mecs qui arrivent tôt, mais c’est comme ça. Il y a une seconde étape et elle va être longue ! »

Mini
Follow us!

New title

New title