Skip to content
20816

Pierre-Olivier Grand, 48e Série à Saint-François : « Une parenthèse hors de tout »

 20874

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« C’est un truc de dingue ! C’est vraiment génial ! La Mini Transat, on en parle, on en parle mais une fois qu’on l’a faite, on comprend vraiment pourquoi. C’était vraiment super. Je veux dire un gros gros merci à mon bateau qui m’a pardonné beaucoup de choses parce que j’ai fait beaucoup de conneries mais c’était super. Franchement, il m’a supporté pendant plus de deux semaines, c’était énorme ! Je suis trop trop content ! J’ai eu le sentiment que le temps s’arrêtait. En fait, on s’habitue à dormir avec le bruit des safrans qui glissent et maintenant je ne m’imagine plus dormir sans ce son là. Je ne sais pas comment je vais faire pour dormir cette nuit ! (Rires) C’est une parenthèse un peu hors de tout. C’était vraiment super. J’ai appris plein de choses que je ne connaissais pas. Je pense que j’avais sous-estimé la dimension des grains. J’ai couché mon bateau deux ou trois fois à m’en faire peur.  Je ne pensais pas que c’était possible d’arriver à coucher autant un Mini !  Je me suis rendu-compte qu’il y avait plein de choses sur mon bateau que je n’avais encore jamais utilisées sauf que c’était seulement trois jours avant d’arriver ! (Rires) Il faut donc repartir ! Je suis trop chaud ! J’avoue que ça fait deux jours que je suis un peu triste que ça se termine dans le sens où j’étais bien en mer. Je me sentais bien tout seul, j’étais dans mon élément, vraiment à l’aise. J’aurais pu continuer mais je sais que si on n’arrive jamais, après on n’a plus envie de repartir alors… »

Mini
Follow us!

New title

New title