Skip to content
15244

Pierre Legendre (994 – AKKA), 49ème Série: « Il faudra rebondir sur la deuxième étape »

 15262

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« On a mis douze jours pour venir aux Canaries alors qu’on pensait en mettre plutôt 7 ou 8. Pour moi, il y a vraiment eu deux étapes en une. La première, jusqu’à La Corogne où je me suis arrêté pour un stop technique, a été galère. Dès la deuxième nuit, j’ai perdu mon pilote. Je n’avais plus de vérin et je perdais capteur après capteur. J’ai donc tout fait sous vérin de « spare », mais ça a été compliqué. Je me suis bien cramé. Après l’annonce du coup de vent, deux autres concurrents, Pierre Meilhat et Loïc Moisand, se sont déroutés au même endroit que moi. Sur place, j’ai réussi à réparer. Ensuite, il y a eu ce deuxième start et avec un pilote en bon état de marche ça a été le bonheur. J’ai pu dormir puis reprendre du plaisir et ça m’a fait du bien. Après, je me suis refixé des petits objectifs. Mon idée, c’était de réussir à être devant le paquet avec lequel je suis reparti de La Corogne. Le dimanche soir, c’était fait et j’étais content. Ensuite, j’ai creusé puis j’ai commencé à rattraper ceux qui étaient repartis des ports 30 ou 40 milles plus au sud. Ça m’a fait plaisir. Sur la portion entre le Portugal et La Palma, on a eu que du portant. C’était cool et un peu sportif. J’ai fait une pointe à plus de 20 nœuds : une première en solo ! J’ai hâte de faire la deuxième étape avec un bateau à 100% car là, le côté sportif est quand même hyper décevant. Au départ, je voulais être entre 10 et 15. Cette première étape a été une belle aventure mais il faudra rebondir sur la seconde ! »

Mini
Follow us!

New title

New title