Skip to content
21214

Nicolas Guibal, 57e Série à Saint-François : « Ça a mis 38 ans mais ça y est, c’est fait ! »

 21231

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Je suis content ! Ça y est, j’ai traversé ! C’est un rêve de gamin qui se réalise. Quand j’étais petit, j’allais chez mes grands parents sur la presqu’île de Rhuys. Sur la plage de Port Maria je faisais du 420 et du catamaran et je me disais : « un jour, je traverserai l’Atlantique ! ». Ça a mis 38 ans mais ça s’est fait. Je suis vraiment content ! Je n’ai pas trop souffert de la solitude. Au niveau des problèmes techniques, ça a été un enchaînement de plein de petites choses mais ça l’a fait. Ça a manqué un peu de vent à mon goût mais j’ai pris vraiment du plaisir. Franchement, c’était cool. J’ai battu mon record de vitesse sur mon Mini avec une pointe à 17,06 nœuds ! J’étais trop content ! Je vois qu’il y a pas mal de bateaux déjà arrivés alors je comprends qu’en termes de performance ce n’est pas ouf, mais je suis content. Pour la première fois j’ai déchiré un spi. Je me suis retrouvé avec un vrai soutien-gorge. Je l’ai réparé. Il a tenu 12 heures puis il a de nouveau explosé dix centimètres sous ma réparation. Je suis content mais aussi fier d’avoir réussi à arriver en Guadeloupe et à boucler la course. L’un de mes buts sur cette Mini Transat était de montrer aux gens qui, comme moi, souffrent de problèmes de dos, qu’il existe des solutions et que l’on peut faire des choses qui paraissent impossible. Pour ma part, je n’aurais pas pensé faire ça il y a cinq ans. J’ai parfois un peu souffert mais c’est passé ! »

Mini
Follow us!

New title

New title