Skip to content
21252

Hélène Clouet, 60e Série à Saint-François : “je rêvais de faire des bisous et des câlins une fois à terre”

 21346

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

“J’ai beaucoup d’émotions. Je ne sais pas quoi dire. C’était long, on n’est pas habitué à se retrouver seul aussi longtemps. C’était difficile pour moi. Je n’ai parlé à personne pendant dix jours, quelque chose comme ça. Beaucoup de solitude. Je l’ai plus ou moins bien vécu, ça dépendait des moments. Une sorte d’ascenseur émotionnel. Il y a des instants où on se dit que c’est incroyable comme on est chanceux, et d’autres où on se demande ce qu’on vient faire là !

J’étais toujours fatiguée, j’ai eu des petits soucis qui m’ont empêché de profiter au maximum. Je devais beaucoup barrer, parce que j’ai eu des problèmes pour avoir les informations de vent, alors je ne pouvais mettre le pilote qu’en mode compas. Je devais toujours gérer les voiles pendant ce temps -là.

C’est une arrivée incroyable, tout le monde est là ! J’ai envie d’embrasser tout le monde. Et je le ferai ! Je ne réalise pas du tout que je suis enfin là. Je n’avais pas du tout imaginé ça, je me disais que tout le monde serait parti. C’est tellement bizarre. Rien qu’en sentant l’odeur de la terre en approchant des côtes, je me sentais trop émue. C’est les meilleures arrivées les dernières, finalement ! C’est ça la Mini Transat !

La première chose que je rêvais de faire en descendant à terre, c’était des bisous et des câlins. Je ressens un bonheur immense.”

Mini
Follow us!

New title

New title