Skip to content
14228

François Champion (950 – Porsche Taycan), sixième Proto à Santa Cruz de La Palma : « Il y a le sportif mais aussi l’aventure »

 14231

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Il y a eu clairement un passage déterminant au cap Finisterre où les quatre premiers ont chopé le nord-est et pas nous. Après… bon… On est descendu s’arrêter et je pense que c’était beaucoup plus sage que de continuer et de casser plus le bateau. J’ai pété une dérive. Je ne sais pas si j’ai tapé ou autre. Je l’avais remontée comme d’habitude et ça a fait « crac » d’un coup. Cela s’est produit dans le front lors de la deuxième nuit. Bien sûr, c’est la dérive bâbord qui a pété. Celle qui ne sert pas quoi ! (Rires) Je pensais qu’après le cap Finisterre, ce ne serait que du portant mais quand j’ai entendu qu’un deuxième front arrivait, là, je me suis dit qu’il fallait peut-être arrêter les conneries. C’est dur parce que, comme on se le disait avec Seb (Pebelier), on joue maintenant en deuxième division. Maintenant, il y a une course dans la course. La pilule a été un peu dure à avaler. J’avoue qu’à Baiona, il y a une matinée où je n’étais vraiment pas bien. Ça a été un peu dur mais c’est comme ça. A un moment, il y a le côté sportif mais il y a aussi le côté aventure. C’est aussi ce que je venais chercher. Je ne navigue pas tout le temps (il est professeur d’électrotechnique, ndlr) et là, c’était génial. J’ai monté le grand spi trois jours avant l’arrivée et je l’ai gardé jusqu’au bout ! Ça a été un truc de fou ! J’ai découvert le bateau. Le pilote pareil ! Je n’avais jamais vu ça ! C’était top et je pense que la deuxième étape va vraiment être cool ! »

Mini
Follow us!

New title

New title