Skip to content
20952

Antoine Bos, 51e Série à Saint-François : « Un truc de dingue ! »

 20967

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Franchir la ligne d’arrivée, c’est un truc de dingue surtout quand, comme moi, on boucle 18 jours de mer en mode régate avec les copains tout autour, comme sur une course de dériveur entre trois bouées. C’est dingue ! Pour ma part, j’ai misé sur l’option nord. Au début, j’y croyais et j’y ai cru longtemps. Il y a 5-6 jours, quand j’ai pris le classement j’ai vraiment compris que c’était la fin du chantier. On n’avait pas le vent. On pensait que le talweg se décalerait plus vite que ça mais en fait on s’est tanqué dedans. Ce n’est pas grave. Boucler une première transat en solitaire, c’est un truc de dingue ! C’est trop bien, je suis trop content ! Je crois que je n’ai pas encore tout à fait réalisé. Il va me falloir un peu de temps pour digérer tout ça parce qu’il y a eu plein de trucs. Des hauts très hauts et des bas très bas. Des moments de fou et d’autres où je voulais juste partir de là. Je me suis fait peur deux fois. La première lorsque j’ai dû monter au mât en pleine nuit pour décrocher mon spi et la deuxième lorsque je suis passé par-dessus bord. J’étais attaché heureusement. Il y eu des trucs forts comme les dauphins, les couchers de soleil, les journées entières à bouquiner tranquillement… C’était super. Si j’ai envie d’y retourner ? Clairement, pas tout de suite, voire même peut-être jamais. Un projet comme ça dans une vie c’est bien déjà ! »

Mini
Follow us!

New title

New title