Skip to content
19103

Anne-Claire Le Berre, 8e Série à Saint-François : « Trop hâte d’y retourner ! »

 19218

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

« Franchement, j’ai pris beaucoup, beaucoup, beaucoup de plaisir ! J’ai trop hâte d’y retourner ! C’était dur parce que je n’avais pas la vitesse que j’imaginais. J’ai eu beaucoup de difficultés à rester accrochée au paquet de devant. Je me suis bien battue. Je suis contente d’être là aujourd’hui. J’ai fait tout ce que je pouvais et je ne pouvais pas donner plus. Quand j’ai franchi la ligne j’ai ressenti un grand bonheur d’être arrivée de l’autre côté, d’avoir achevé ça et même temps je réalise que c’est fini. Il y a donc aussi un peu de déception mais j’espère que la prochaine fois que je viendrai en Guadeloupe, ce sera pour faire la course qui se finit par le tour de l’île (la Route du Rhum, ndlr) !

Je crois que je n’ai pas passé un seul jour toute seule pendant toute la transat. Je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais avoir des moments tranquilles et parfois ça en devenait même pénible tellement il y avait du monde autour. La flotte des Série est restée hyper compacte tout le temps. On s’est retrouvé tous ensemble tout le temps. Pas de tranquillité ! (Rires) On n’a pas eu le temps de s’ennuyer ça c’est sûr. Aujourd’hui, à l’approche de l’arrivée, il y avait des bateaux plein l’AIS. C’était assez rigolo.

Ce qui m’a surpris c’est que finalement ce n’est pas très loin l’autre côté à la voile. Je pense que c’est bien de le savoir et de s’en rendre compte. C’est passé hyper vite et j’ai trouvé que le temps que j’avais pour moi en mer, c’était super. J’ai une vie à 200% entre le boulot, les enfants, le projet et tout. J’ai eu le temps d’être bien. J’ai découvert la quiétude en mer. C’était vraiment chouette. Après, j’ai dû aller chercher de la motivation parce que l’exercice était compliqué. Tenir la vitesse des Pogo 3 qui m’entouraient, ça a été assez éprouvant. Certains moments ont été compliqués mais j’ai réussi à me remobiliser pour aller de l’avant. J’ai accepté le fait d’avoir un déficit de vitesse. J’ai cherché des solutions mais je n’en ai pas forcément trouvé.

Pendant cinq jours j’ai essayé de passer Marine (Legendre) et j’ai enfin réussi ce matin. Franchement, et je suis désolée pour elle, mais ça m’a fait un bien fou de réussir à la doubler. Ce que je peux rêver aujourd’hui ? De tout plaquer et d’aller faire du bateau ! Il n’y a aucun doute là-dessus, j’adore ça ! L’équipage est un exercice que j’aime beaucoup mais le solo c’est génial. Je comprends qu’ils y retournent et retournent encore ! »

Mini
Follow us!

New title

New title