Roulette russe aux portes des Canaries

12 10

10:45

minitransat051019-1275.jpg
 

Ce matin, les leaders de la Mini-Transat La Boulangère sont aux portes de l’archipel des Canaries. À 24h du dénouement, un col barométrique installé devant Las Palmas de Gran Canaria va rendre l’issue de ces dernières heures de course incertaine. Si en Proto François Jambou garde un petit matelas d’une vingtaine de milles sur son premier poursuivant Tanguy Bouroullec, en Série Ambrogio Beccaria a vu fondre son avance toute la nuit au point qu’au pointage de 10h c’est bel et bien Félix De Navacelle qui a pris le leadership avec 6 milles d’avance. La fin de cette première étape de cette édition 2019 s’annonce passionnante …

Fini les allures portantes dans du vent soutenu où l’on pouvait compter sur la puissance de son bateau pour gagner sur ses concurrents directs, place à la pétole et au petit temps sur l’ensemble de la zone. Ces dernières 24h de course vont être synonyme de stratégie et de tactique sur l’eau. Le col barométrique situé aux portes de l’archipel des Canaries va jouer avec les nerfs des 85 concurrents encore en course. Ils vont devoir faire preuve de patience pour essayer de se placer au mieux au sein de la flotte afin de bénéficier des meilleurs flux de ce vent faible et variable. Un petit front venu de l’ouest devrait tout de même balayer la flotte dans la journée de dimanche et ainsi venir redistribuer les cartes pour les concurrents positionnés plus au nord.

En Proto le trio François Jambou (865 – Team BFR Marée Jaute Jaune), Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) et Axel Trehin (945 – Project Rescue Ocean) domine toujours la partie et se tient en une quarantaine de milles. En revanche, ce matin c’est Marie Gendron (930 – Cassiopée-SNCF) qui leur emboite le pas en 4ème position. Elle tire l’avantage d’un décalage stratégique dans l’Est opéré dans la nuit par Erwan Le Mené (800 – Rousseau Clôtures). Une option en forme de dernière chance pour le Morbihannais qui espère surement attraper le bon flux de vent qui le fera revenir sur les trois leaders.

En Série les écarts se sont considérablement resserrés. En bénéficiant d’un bon positionnement plus à l’Est, Félix De Navacelle (916 – Youkounkoun) a pris le leadership sur l’italien Ambrogio Beccaria (943 – Geomag) allant même jusqu’à prendre un avantage de 6 milles. Pas loin derrière, Julien Letissier (869 – Reno Style) complète le podium à 4 milles d’Ambrogio Beccaria. A noter que Miguel Rondon Gonzalez (954) n'a plus d'énergie à bord de son Mini 6.50 mais le skipper va bien et poursuit sa course.

Bien inspiré celui qui peut pour l’heure déterminer les futurs podiums de cette première étape tant les conditions météos s’annoncent des plus incertaines et variables dans les 24h à venir…