Patrick Dijoud, 24ème Série au Marin : « Si vous avez la possibilité de faire la Mini-Transat, n'hésitez pas ! »

20 11

04:30

whatsapp_image_2019-11-20_at_04.33.18.jpeg
 

Patrick Dijoud, 24ème Série, a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère ce mercredi 20 novembre à 04h 24 min 45 secondes (heure de métropole) au Marin. Son temps de course est de 17 jours, 12 heures, 51 minutes et 45 secondes. Son temps de course cumulé sur les deux étapes est de 27 jours, 9 heures, 53 minutes et 55 secondes.

Voir la vidéo d'arrivée au Marin de Patrick

« Si vous avez la possibilité de faire la Mini-Transat, n'hésitez pas ! »

Patrick Dijoud, 60 ans, était l'un des doyens de cette 22édition de la Mini-Transat La Boulangère. Engagé sur un Maxi 6.50, qui lui a donné entière satisfaction, Patrick a réalisé la course qu'il désirait et c'est avec le sentiment du devoir accompli qu'il a rallié le Marin, en Martinique.

« C'était super, je voulais le faire, je l'ai fait. Nous avons vu des couchers de soleil, des ciels magnifiques comme il y a nulle par ailleurs. J'ai quelques oiseaux qui m'ont suivi assez longtemps. J'ai eu une galère avec la VHF dès la première nuit mais sinon le bateau va bien et moi aussi. »

« J'ai eu des galères comme tout le monde mais je les ai réparées. J'ai une latte qui s'est coincée, il a fallu que je monte au deuxième étage de barre de flèche pour la décoincer. La Mini-Transat restera un super souvenir. Je ne pense pas que je la referai car j'ai quand même 60 ans. Mais si vous avez la possibilité de la faire, n'hésitez pas ! »

« Sportivement, je pensais faire dans les 20 premiers mais je vais être un peu plus loin. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé, je suis tombé dans un trou de vent. J'ai mal géré ce truc-là. Le bateau va bien, il va vite. J'aurais pu faire mieux. J'ai souvent été seul mais ça ne me dérange pas. »