Miguel Rondon, 53ème Série au Marin : "J'espère revenir si ma femme est d’accord"

22 11

07:15

miguel_2.jpeg
 

Miguel Rondon, 53ème Série, a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère ce vendredi 22 novembre à 6h49 min 08 secondes (heure de métropole) au Marin. Son temps de course est de 19 jours, 15 heures, 16 minutes et 8 secondes. Son temps de course cumulé sur les deux étapes est de 33 jours, 7 heures, 20 minutes et 40 secondes.

Voir la vidéo d'arrivée au Marin de Miguel

"J'espère revenir si ma femme est d’accord"

C’est un Miguel heureux et fier qui a franchi la ligne d’arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère. A 58 ans, le skipper originaire des Canaries en rêvait… il l’a fait ! Mais si ces deux années de Mini lui ont permis de concrétiser un rêve de gosse, elles l’ont surtout enrichi de belles rencontres qui se sont transformées en amitié. Car au-delà de la compétition, c’est bel et bien l’aventure au sens large qui a marqué Miguel. Privé de spi pendant sa traversée, le skipper n’a pu se mêler au match. Mais qu’importe ! L’homme a été conquis, le marin est prêt à repartir ….

"Ce fut une expérience très belle que j'aimerais beaucoup renouveler. La traversée s'est très bien passée. Le principal problème a eu lieu dès la première nuit quand j'ai cassé mon bout-dehors… J'ai donc dû traverser l'Atlantique sans spi, ça n'a pas aidé pour rentrer dans le match. Ça a été une épreuve très émouvante et magnifique à vivre.

Ce dont je vais le plus me souvenir sur cette Mini-Transat ce sont les amitiés que j'y ai forgés : des amitiés françaises, italiennes, belges… C'est vraiment une magnifique expérience.

Maintenant que c'est fini il y a la sensation géniale du fait-accompli. Ça a été une année très intense qui est passée très vite. J'espère revenir si ma femme est d’accord."