Luigi Dubini, 50ème en Série au Marin : « Tu peux faire une semaine horrible et il suffit d'une bonne journée pour tout oublier ! »

21 11

11:15

whatsapp_image_2019-11-21_at_06.18.15.jpeg
 

Luigi Dubini, 50ème Série, a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère ce jeudi 21 novembre à 11h 09 min 44 secondes (heure de métropole) au Marin. Son temps de course est de 18 jours, 19 heures, 36 minutes et 44 secondes. Son temps de course cumulé sur les deux étapes est de 29 jours, 02 heures, 20 minutes et 29 secondes.

Voir la vidéo d'arrivée au Marin de Luigi

« Tu peux faire une semaine horrible et il suffit d'une bonne journée pour tout oublier ! »

La Mini-Transat La Boulangère était une parenthèse pour l'Italien Luigi Dubini qui a terminé ses études de médecine et hésite encore entre la neurochirurgie et la chirurgie traumatologique. Luigi, qui avait déjà traversé l'Atlantique en équipage, a pu cette fois se tester en solitaire. Et c'est peu dire que l'expérience a été une véritable bataille tant les soucis techniques ont été nombreux…

« Je suis très fatigué. J'ai toujours cassé quelque chose durant cette traversée. J'ai perdu le grand spi le premier jour. J'ai cassé la girouette, le bout-dehors, le générateur... Le code 5, le spi medium et lé génois se sont déchirés. J'ai perdu une latte de la grand-voile. La pièce qui connecte le safran au pilote a cassé aussi. Et en plus je n'avais plus de cigarettes et de nourriture. Mais à part ça tout va bien (rires) ! »

« Malgré tout, je suis très content car je suis arrivé en Martinique. Il y a quand même eu des bons moments durant cette traversée. La course au large est un sport particulier : tu peux faire une semaine horrible et il suffit d'une bonne journée pour tout oublier ! C'est pour ça qu'on fait ça. »