Le jour le plus long

13 10

10:30

La conclusion de ce premier acte de la Mini-Transat la Boulangère 2019 se fait désirer. Il va se jouer dans un vent faible et variable où les choix stratégiques, combinés à une petite dose de chance, vont s’avérer cruciaux. Même si quelques dizaines de milles séparent le leader François Jambou (865 – Team BFR Marée Haute Jaune) de la ligne d’arrivée, la journée risque d’être longue. Les marins vont devoir faire preuve de patience et concentration jusqu’à la dernière minute.

En proto, François Jambou est toujours aux commandes de la flotte. Il pointe au dernier classement à 55,9 milles de l’arrivée et possède une avance de 19,6 milles sur son dauphin Tanguy Bouroullec (969 – Cerfrance) qui revient fort par derrière à une allure de 7 nœuds. Le premier concurrent est attendu au mieux en début de soirée à Las Palmas de Gran Canaria. Concernant le plateau Série, l’italien Ambrogio Beccaria (943 – Geomag) a pris un avantage dans la nuit sur Félix De Navacelle (916 – Youkounkoun) en bénéficiant d’un positionnement à l’Ouest payant. Axel Trehin (945 – Project Rescue Ocean) en proto et Julien Letissier (869 – Reno Style) en Série complètent les podiums. En 4ème position, on retrouve l’étonnante Marie Gendron (930 – Cassiopée-SNCF) qui tient tête au reste de la flotte Proto, et notamment à Erwan Le Mené (800 – Rousseau Clôtures).

En Série, un petit peloton de six concurrents est en embuscade à moins de 6 petits milles derrière le trio de tête et se tient dans un mouchoir de poche de 12 milles. Il est composé de Matthieu Vincent (947 – L’occitane En Provence), Nicolas D’estais (905 – Cheminant-Ursuit), Amélie Grassi (944 – Action Enfance), Lauris Noslier (893 – Avoriaz 1800), Florian Quenot (946 – Mini Skippy) et de Sébastien Gueho (909 – Technique Voile-GSEA Design). La bataille fait rage à tous les étages de la flotte et les rebondissements peuvent être encore nombreux. Un petit front d’une vingtaine de nœuds est attendu dans la journée et va concerner quasiment les trois quarts nord de la flotte.

Les bateaux accompagnateurs racontent…

Le bateau accompagnateur Tea rapporte du large que Guillaume Coupé (906 – CNN MCO) a tapé une baleine il y a 3 jours. Une varangue a sauté et la quille a bougé. Il a fait une réparation en attendant l’escale. Le fond du bateau est délaminé. Il ne tire pas sur le bateau afin de le préserver. Axelle Pillain (781 – Little My) a elle aussi des soucis techniques. Sa ferrure de safran est desserrée et fissurée. Elle a fait un brelage pour sécuriser le tout.

De son côté, le bateau accompagnateur Gloanec est entré en contact avec Thomas Gaschignard (539 – Ban Heole-Esprimm) et Bruno Simonnet (757 – Team BFR Marée Haute Rouge) qui ont pu recharger hier leurs batteries à l’aide du soleil..

Gloanec a aussi pu échanger par VHF avec Sébastien Liagre (589 – Walaby) et Christophe Briere (755 – Lacagnottedesproches.fr) qui assurent être en pleine forme, de bonne humeur et éprouvent du bonheur à naviguer.

À noter que David Kremer (260 – Bon Pied Bon Œil) et Joe Lacey (963 – Earlybird Racing) ont quitté leurs abris après le passage du front et ont repris leur route cap sur Les Canaries.