Frédéric Bach, 42ème Série au Marin : « Revenir sur la prochaine édition dans un mode plus performance »

20 11

15:45

gb2q8363.jpg
 

Frédéric Bach, 42ème Série, a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère ce mercredi 20 novembre à 15h 25 min 53 secondes (heure de métropole) au Marin. Son temps de course est de 17 jours, 23 heures, 52 minutes et 53 secondes. Son temps de course cumulé sur les deux étapes est de 28 jours, 12 heures, 08 minutes et 58 secondes.

Voir la vidéo d'arrivée au Marin de Frédéric

« Revenir sur la prochaine édition dans un mode plus performance »

Frédéric Bach a mis à profit ses compétences en construction, en accastillage et en électronique pour retaper le Mini 6.50 de 2004 avec lequel il a pris part cette année à la Mini-Transat La Boulangère. Son travail a payé puisqu'il a bouclé l'épreuve, sans avoir toutefois pu beaucoup profiter de ses voiles de portant. A peine arrivé au Marin, Frédéric évoquait déjà une possible deuxième participation en 2021, avec un bateau plus récent.

« Je suis soulagé d'être arrivé dans un si bel endroit. C'était une course pleine de rebondissements. J'était un peu en mode "convoyage" car le samedi 9 au matin j'ai perdu un spi medium et surtout cassé deux drisses de spi. Je n'avais plus de quoi envoyer ni spi, ni gennaker. Forcément ça s'en ressent sur la performance. J'ai essayé de monter au mât et je n'ai pas réussi à faire quoi que ce soit. C'était dangereux. J'ai pu remettre une drisse de spi avant-hier, juste quand ça a été du près. Donc j'ai seulement profité du spi dans la baie du Marin. »

« C'était très costaud sous les grains avec le vent qui montait à 40 nœuds. Le bateau va bien, je l'ai bien découvert. Plus il va vite, plus il est facile. J'ai fait des pointes à 17 nœuds, c'était une première. J'espère revenir sur la prochaine édition de la Mini-Transat, avec un Pogo 3 qu'il faut que je répare. Il y a du pain sur la planche ! »