POISSON Aurélien

32 ans

France

La Trinité / mer

marié

Navigateur

Voir les médias du skipper
20161203_aurelien_poisson_0004.jpg

La passe de six entre ses mains

« Roll my Chicken ». Nanti d’un tel nom de baptême, le 679 ne pouvait admettre à son bord que des skippers dotés d’une foi inébranlable dans l’avenir. Ce n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard si ce plan Manuard, toujours présent depuis 2007, a tout au long des cinq éditions de la Mini-Transat déjà courues, déposé son skipper sans encombre de l’autre côté de l’Atlantique. De Sam Manuard à Vincent Grison en passant par Stéphane Le Diraison, Louis Segré ou bien Etienne David, tous ont loué la simplicité et la fiabilité de ce bateau bien né. Aurélien Poisson ne devrait pas faire exception à la règle. Après une entrée convaincante dans le circuit Mini et une cinquième place sur Les Sables – Les Açores – Les Sables en bateau de série, il a décidé de s’engager en prototype, l’âme profonde de la Mini Transat. Fils du coureur cycliste Pascal Poisson, il navigue sur le bateau familial depuis l’âge de 3 ans. Après une adolescence heureuse en Guadeloupe, il intègre l’Institut Nautique de Bretagne pour travailler ensuite en agence de location. La Mini-Transat va être pour lui l’occasion de réaliser un double objectif : tout d’abord, vivre un projet sportif au sein duquel l’engagement personnel et la connaissance de soi impliquent un dépassement de chaque instant. Et puis, ce sera comme un retour aux sources dans les eaux antillaises qu’il a sillonné pendant de nombreuses années. Au final, à rebours de la grande majorité des concurrents, plus la course avancera et plus il sera dans des eaux familières. Tout est réuni pour que ça roule, ma poule…

 

« La Mini Transat c'est un rêve de gosse, on y est là!! »