Douarnenez
Lanzarote
Pointe-à-Pitre

Les portraits

Benoît MARIE   N°667
Facebook
Twitter

Nationalité : Française FR
Année de naissance : 1987
Profession : Navigateur / Ingénieur Arts et Métiers
Situation familiale : Célibataire

Présentation

Benoît Marie, la (belle) vie mode d’emploi

«Aller au bout de mes envies. » Ce pourrait être le leitmotiv de Benoît Marie. Mais comme on ne sort pas indemne de plusieurs années d’études d’ingénieur, en bon scientifique rationnel, Benoît Marie s’est fixé une liste des rêves à accomplir. La Mini Transat en fait partie depuis un jour de 1999 où il a vu la course partir de Concarneau. Depuis deux ans, Benoît a donc sauté le pas. De retour de Nouvelle-Zélande où son diplôme d’ingénieur lui avait permis de travailler à la construction du JP54, le bateau de croisière de Jean-Pierre Dick, l'écurie Absolute Dreamer lui confie la barre du 667, un prototype exigeant, le plan Finot avec lequel Thomas Ruyant a remporté la Mini Transat 2009. Il décide de s’installer à Lorient pour bénéficier du savoir-faire de l’équipe et des entrainements de Tanguy Leglatin au sein de Lorient Grand Large. Petit à petit, il a su apprivoiser son Mini et fait logiquement partie des prétendants au podium. Méfiance toutefois ! Si un podium se présente à lui, son enthousiasme communicatif risque d’entraîner ses interlocuteurs jusqu’au bout de la nuit, avant que le flot de ses émotions ne tarisse sa parole.

Benoît Marie, the (beautiful) handbook for life

"I chase my dreams." This could be the motto of Benoît Marie. But although they did not emerge unscathed from his years of engineering studies, in good scientific rational Benoît Marie has set himself a list of dreams to fulfill . The Mini Transat became one of his dreams during the last days of 1999 when he saw the race from Concarneau. Two years ago Benedict took the plunge. Back from New Zealand, where his engineering degree allowed him to work on the construction of the JP54, the fast cruising yacht of Jean-Pierre Dick, Offshore racing team Absolute Dreamer gives him the helm of 667, a demanding prototype, the Finot with which Thomas Ruyant won the Mini Transat 2009. Backed by the team Absolute Dreamer, he chose to move to Lorient to benefit from the know-how of the team and to train with Tanguy Leglatin in the Lorient Grand Large.  Little by little, he was able to tame the Mini and is logically one of the podium contenders . However, lookout! If he makes the podium, his infectious enthusiasm can overwhelm his interlocutors and it can be the end of the night before the flood of his emotions and words will dry up!

CV Nautique

2012 Demi-Clé 650 (avec Rémi Aubrun), 6e
2012 La Trinité – Plymouth (avec Amaury François), 5e
2012 Trophée Marie-Agnès Péron, 9e
2012 Mini Fastnet (avec Vincent Barnaud), 8e
2012 Les Sables – Les Açores – Les Sables, 5e
2013 Demi-Clé 650 (avec Lucas Montagne), 4e
2013 Pornichet Select 650, 3e
2013 Mini Fastnet (avec Jonas Gerkens), 7e
2013 Transgascogne, 5e

Le bateau

Nom : benoitmarie.com
Numéro : 667
Architecte / Chantier : Finot - Chantiers AMCO
Année de mise à l'eau : 2007
Ville d'entrainement : Lorient
Matériaux utilisés Carbone Electronique NKE
Quille Pendulaire Vêtements de navigation Gaastra
Fabricant voiles X Voiles Source(s) d’énergie à bord Pile à combustible + Panneaux solaires
Voilure au près 50 m² Nourriture embarquée Le bonheur est dans le pot : produits sous vide et frais
Voilure au portant 150 m² Budget pour la Mini Transat

Autre

Parrain à Lanzarote : Mizu Sport Fishing

Progression