La Rochelle

La Rochelle : Départ d'aventures

la_rochelle

La Rochelle est ville de départ de la 40ème Mini-Transat en octobre 2017. Elle le sera en 2019. Ce n’est pas par hasard. Résolument tournée vers l’océan, le territoire dispose d’une constellation de métiers, de compétences et d’activités liées à l’océan qui lui confère une identité maritime solidement ancrée.

La Rochelle est régulièrement choisie comme ville de départ, d’escale ou d’arrivée de grandes courses. Elle est aussi le port d’attache, de préparation et d’entraînement de nombreux skippers et champions de voile qui évoluent ici au cœur d’un écosystème nautique unique. Avec son port de plaisance, qui compte parmi les plus importants au monde avec près de 5 000 places à flot, et une concentration exceptionnelle d’entreprises nautiques, La Rochelle fait aujourd’hui référence dans le domaine de l’économie maritime.

La Rochelle est, comme chacun le sait, le berceau du Grand Pavois, l’un des plus grands salons internationaux à flot. Le départ de la Mini-Transat La Boulangère le 1er octobre, au moment même où se tiendra ce grand rendez-vous nautique, s’annonce d’ores et déjà comme un moment fort, sur terre comme sur mer.
 

« Il me reste à souhaiter une belle course aux 84 navigatrices et navigateurs engagés. Et à remercier chaleureusement Charline Picon d’avoir accepté d’être la marraine de cette édition rochelaise de la Mini. Merci à cette grande championne issue du Pôle France Voile de La Rochelle, dont la simplicité et l'engagement sont une source d'inspiration pour tous les marins ».
Jean-François Fountaine
Président de la Communauté d’Agglomération
Maire de La Rochelle

La Rochelle : centre d’entraînement français de Minis

Le Pôle Atlantique 6.50 de La Rochelle accueille tout au long de l’année une vingtaine de skippers. Parmi eux le Rochelais Julien Pulvé a été deux fois champion du monde en Open 5.70 en 2009 et 2010 avant de prendre le départ de la Mini en 2013. En 2015, il se classe 2ème au classement général, battant le record du nombre de miles parcourus en 24 heures en solitaire sur un Mini de série. En juin 2017, il arrive en tête du classement des « bizuths » pour sa première participation à la Solitaire du Figaro. Marta Guemes, originaire des îles Canaries, s’est engagée dans la course et a rejoint le centre d’entraînement rochelais début 2017. Le Rochelais Valentin Massu a été sélectionné par l’association « Challenge Espoir Mini-Transat » pour bénéficier pendant deux ans de la mise à disposition d’un Mini et être accompagné dans son projet. Espoir de la Société des Régates Rochelaises en Open 5.70, étudiant en MBA à Sup de Co La Rochelle et fondateur de la Sup Sailing Cup en 2017.