Le Mini 650

Véritable bombe destiné à la performance pure, le Mini 6.50 n’en demeure pas moins un excellent bateau hauturier conçu pour affronter les conditions les plus difficiles en toute sécurité.

 

Les Minis 6.50 se répartissent en deux catégories: prototypes et bateaux de série.

20160524_minimai_0310.jpg

Les bateaux de séries sont issus de chantiers professionnels, et doivent être construits à 10 exemplaires minimum. Ils sont construits en fibre de verre, les espars sont en aluminium, le carbone, kevlar ou autre titane sont interdits. Par ailleurs, ils ne disposent d’un tirant d’eau que d’1.6m. Ils bénéficient des plus grandes avancées en terme d’architecture navale, notamment au niveau de la puissance développée par les nouvelles carènes. Dans cette catégorie, la bataille fait rage entre les différents modèles :Ginto, Nacira, Zéro, TipTop, Argo, Ofcet, Mistral 650, Super Calin, Rg650, Dingo 1 et 2, Pogo 1, 2 et 3, une sacré classe dynamique, autant dans les chantiers que sur l’eau !

 

865

Les prototypes, quant à eux, peuvent être construits à l’unité, à grands renforts d’étude hydro et aéro, de matériaux exotiques, d’idées et d’innovations en tout genre, les prototypes sont LES véritables laboratoires de la course au large : toutes les innovations majeures sont et ont été testées et validées sur les protos : quille pendulaire, mat aile, dérives, mat basculant, foils, carène type scow, bout dehors orientable, gréement textile.. Et les Architectes sont aussi nombreux, doués, créatifs et inventifs que leur mini!

Le monde de la performance au large commence sur les prototypes,

Born In Mini, comme les coureurs ont l’habitude de dire !