LES ARRIVÉES ET RÉACTIONS DE MENUT, GRASSI, CALLEBAUT, DEUBEL, MIRO RUBIO

13 10

14:15

48ème (SERIES) : Agnès Menut (Institut Giptis) : vendredi 13 octobre à 13 heures 55 minutes, 54 secondes
Agnès : « Je suis tellement contente d'être arrivée ! J'ai un peu l'impression d'avoir traversé la Méditerranée. On a eu trois jours de pétole… trois jours de rien ! Au final, je suis contente parce que je n'ai rien cassé sur le bateau. Tout est nickel et je suis plutôt satisfaite de la façon dont j'ai navigué. Après, voilà, je suis partie à l'Est et il ne fallait pas. Ca a été une grosse erreur mais le plus dur à gérer, ça a été les 100 derniers milles. Dans la tête, c'était dur de tenir et c'était pareil pour tout le monde alors parfois, mieux valait éteindre la VHF et se concentrer… Quoi qu'il en soit, je suis trop contente d'être ici. Je me rends compte que je n'y croyais pas quand je suis partie de la Rochelle. Il y avait tellement d'émotions… »

menut.jpg
 

49ème (SERIES) : Emanuele Grassi (Penelope) : vendredi 13 octobre à 14 heures, 3 minutes, 42 secondes
Emanuele : « J'étais ici pour faire la régate et pas pour faire le convoyage de mon bateau entre la Rochelle et les Canaries, alors je suis un peu déçu, forcément. En fait, lors de la deuxième nuit, j'ai constaté une grosse fissure un niveau du safran tribord sur le tableau arrière. Dès lors, ma course a été finie car j'ai fait toute la course avec un seul appendice. L'autre, je l'ai descendu seulement deux fois, dans la pétole, car sinon, à certains moments, le bateau partait en toupie sur lui-même. Le principal reste que, malgré ça, je suis arrivé au bout et que je vais pouvoir réparer en vue de la deuxième étape. J'ai hâte de pouvoir m'exprimer davantage. »

grassi2.jpg
 

50ème (SERIES) : Martin Callebaut (Extasea) : vendredi 13 octobre à 16 heures, 2 minutes, 15 secondes

Martin : "C'est infernal, tout le monde fait de l'intox sur cette course. Ils sont tous à dire : "je fais bannette, je me repose" et en fait ils sont au taquet. Et pendant ce temps-là, moi je dors et ils me prennent des milles. Au cap Finisterre, j'ai compris pourquoi, il fallait fermer le capot de descente, dans une vague, j'ai rempli le cockpit après avoir couché le bateau. Ce que j'ai compris, c'est qu'en bateau c'est toi qui mets les limites. le bateau, globalement, il encaisse. Mais je suis content d'être là, on s'est bien battu avec Agnès (Menut), j'ai essayé jusqu'au bout. Et puis la première étape, c'est juste une mise en bouche, celle qui compte, c'est la deuxième. on devrait d'ailleurs faire comme à l'origine, ne pas compter la première étape dans le classement, n'est-ce pas Valentin (Gautier) ?"

martin.jpg
 

51ème (SERIE) : Andreas Deubel (www.andreasdeubel.com) : le vendredi 13 octobre 19 heures, 43minutes, 55 secondes

Andreas : "Après la première nuit, mon antenne de tête de mât s'est détachée. Il a donc fallu que je monte pour la refiler. J'ai bricolé une sorte de look avec une petite drisse, mais j'ai quand même dû passer une heure en tête de mât. Oui, j'ai pris du plaisir, mais tous ces calme, c'tait quand même très frustrant. A un moment, on avance bien et quelques heures plus tard, on retombe dans un calme, c'est usant pour les nerfs. L'autre jour, j'ai noté dans mon livre de bord : "arrivée prévue pour mercredi" et on est vendredi, c'est dire si on a subi des arrêts complets. Encore ce matin, j'étais sûr d'arriver dans les quelques heures et il a fallu attendre le soir. Mais c'était un excellent test mental en vue de la deuxième étape..."

4c2f6720.jpg
 

52ème (SERIE) :Marc Miro Rubio (Alfin) : le vendredi 13 octobre à 22 heures, 36 minutes et 20 secondes

Marc : "Ce n'est pas facile d'être sur le bateau de série le plus ancien de la flotte. mais je l'aime bien et je suis en confiance avec lui. Près du cap Finisterre, j'avais le sentiment que mon bateau était vraiment tout petit par rapport aux vagues. Mais tout s'est bien passé à part le fait que je me suis brulé un pied avec une bouilloire d'eau chaude. Il va falloir que je demande à Guillermo (Canardo) son diagnostic demain..."​​​​​​​

gb2q7820.jpg